Anne-Lise Goret Petrocore Rezo Zero

08 décembre 2011

"Un dernier pour la route" 2'13 Films d'atelier

"Un dernier pour la route", 2'13

Film d'animation réalisé par la classe de 1ère du Lycée Professionnel Agricole de Flamarens, Lavaur 2008. 

Atelier encadré par Novovision en partenariat avec La Ménagerie.

"Boire ou conduire,' faut choisir..."
Lavaur-Jus d'enfant

 

Posté par Anne-Lise Goret à 14:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Plasticenne - Vidéaste

sawing2                                Self-Made / No-Made

          Artiste autodidacte française  née en 1971.

          Engagée en 1997 dans les divers"Opéras  aléatoires" des Plasticiens Improvistes des usines Myrys, à Toulouse, j'entre dans la "matière consciente" à travers le métal et la peinture, le mime avec Chuin, le taî-chi et le théatre de l'invisible. De formation universitaire à la psychologie clinique et interculturelle, j'invente mes propres racines: le nomadisme culturel comme laboratoire de travail, la performance comme outils de communication.

      En 98, j'occupe un atelier à Berlin, où je travaille le métal (gardes-corps d'une KulturHaus), participe à divers "actions" collectives (installations, performances avec le Kuhle Teater, la Gallery Sotodo) et pratique la danse contact avec S.Maher et S.Grabbe au K77.

    

 En 1999, de la rencontre d'Ulli Boman nait Pétrocore, théatre expérimental exhibant "dans la cité" installations et performances: plasticiens, musiciens électro-industriel, multi-média in "color off", Marseille. 

         En 2000, est crée "la galerie sous pression" avec Sandra Corallo dans le Gard; puis je participe à l'installation de Cinéfacto à la tournerie- St Félix de Pallière, et me forme dans leurs ateliers au montage vidéo numérique et participe à l'élaboration du Cirque Electronique NoMade avec l'association APU2M (Voies sur berges, Paris août 2001). Apprentissage du trapèze fixe. assoc. Contre Vents, Saint Hyppolite du fort et travail sérigraphique.

         En 2003, je vis à Barcelone dans divers lieux artistiques et travaille l'image, l'infographie et la réalisation et le montage de films expérimentaux. 

        Arrivée sur Toulouse en 2005, je vis à Terre Blanque, centre de création artistique et organise les résidences d'artistes de juillet à octobre (programmation, communication, accueil) dont les évènements sous chapiteau: Voyage surprise et Autonomisation.

 De 2006 à 2010 participe à l'investissement collectif d'une friche artistique "Les Artonautes " à  Graulhet et monte un atelier vidéo.

Depuis 2007 anime avec les associations Novovision et Volubilo des ateliers pédagogiques artistiques et audiovisuels.

                                                                                   La performance tout comme la vidéo sont des disciplines "totales" (fabrication, interprétation), au cours desquelles on peut  laisser oeuvrer toutes qualités créatives ainsi que des compétences plastiques et techniques, donnant lieu à une expérience "complète" de matériaux très divers. 

Posté par Anne-Lise Goret à 14:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

La performance comme "révolution de l'éducation et de l'art"

Performances

 "La vie, ce théâtre".

    La performance, comme "révolution de l'éducation et de l'art", est un engagement sur la vie. La poésie comme ultime médiateur de liberté rencontre le politique; l'action présente rend l'art vivant et pédagogique. C'est donc un état de concentration lucide voire visionnaire (surréalisme, manga, science fiction) qui me permet de penser et de faire  dans l'innovation. 

Sentir les tensions les plus extrêmes, le dépouillement, l'impulsion; aller visiter les mouvements intérieurs du corps-esprit et les restituer dans l'expérimentation plastique, picturale et visuelle. L'écran-image-personnage se découpe, se coud, se peint, se colle, se multiplie , génèrant ainsi des espaces publiques intemporels. Le théatre expérimental pour explorer le différent, l'alien, l'inconnu. Un instant pour créer un espace cyclique: fabriquer, confectionner, insuffler la vie à une idée et entrevoir la possibilité du mouvement inverse.  "Life is change."


1-EtreinteFatale StreetArt


 

Posté par Anne-Lise Goret à 16:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :